Pourquoi revaloriser nos vieux vêtements ?

Isabelle Bourbonnais, employée de L’Actuel depuis huit ans, peut trier environ 80 sacs de vêtements par jour. 

Avec la rentrée scolaire et l’arrivée de l’automne, de nombreux ménages feront table rase des vêtements trop petits ou ne leur plaisant plus. La tentation est grande de jeter ce que nous ne voulons plus et de se procurer des vêtements neufs. Pourtant, les friperies offrent une belle occasion d’économiser tout en posant un beau geste pour la planète.

Selon les données les plus récentes de Recyc-Québec, datant de 2012-2013, une personne jette en moyenne 12 kg de textile à la poubelle par année. Ce qui représente 95 100 tonnes pour toute la province annuellement. « Une grande quantité de ces vêtements sont, bien souvent, encore en très bon état, fait remarquer Nicole Bouthillette, responsable des opérations au Centre d’action bénévole L’Actuel. L’année dernière nous avons reçu 364 tonnes de dons. De ce nombre,
254 tonnes ont pris la direction de la Boutique-Friperie ». Un peu plus de la moitié des articles vendus à la Boutique-Friperie, en 2017-2018, étaient des vêtements.

Recycler pour aider
L’organisme situé au 88, rue Adèle à Vaudreuil-Dorion, est un leader dans le domaine du recyclage dans la région de Vaudreuil-Soulanges. Grâce aux dons faits directement dans la cour de L’Actuel ainsi que dans les huit boîtes de dons situées sur le territoire, 322 tonnes de matières ont été recyclées ou ont été revendues au lieu de se retrouver au dépotoir. Même les vêtements endommagés peuvent être donnés dans des sacs identifiés « recyclage ». Ils prendront la direction d’entreprises recyclant les textiles ou pourront servir à des projets artistiques dans la région.

Rappelons que L’Actuel est également un organisme offrant des services à la communauté dont des dépannages alimentaires et vestimentaires aux citoyens dans le besoin. « L’année dernière nous avons, entre autres, habillé gratuitement 189 personnes, distribué plus de 30 000 livres de denrées alimentaires et nourri 374 bébés. Nous avons pu aider ces citoyens et financer nos services grâce aux ventes de la Boutique-Friperie », ajoute Nicole Bouthillette invitant les citoyens à donner leurs objets et vêtements à L’Actuel au lieu de les mettre à la poubelle.

La Boutique-Friperie est ouverte à toute la population, et ce, 7 jours par semaine. Les personnes dans le besoin sont invités à contacter L’Actuel, du lundi au vendredi, au 450 455-3331 poste 228, pour obtenir de l’aide.

 

 

Laisser un commentaire